Que signifie "Mémoire, Cultures & Interculturalité" ?

Publié le 3 mars 2009 Mis à jour le 19 avril 2016

Voici ce que veut évoquer cette expression :

La culture se trouvant au coeur des débats contemporains, il s'agit de souligner la  diversité et la richesse des cultures et des langues, en commençant par celles qui connaissent le risque de disparaître ou d'être mises en péril, en particulier les minorités et les peuples autochtones.

Insister sur la richesse de la pluralité culturelle et de la croisée des cultures, au sein même des études contemporaines et des initiatives dans le domaine du droit international,  des implications sur le droit constitutionnel, de la paix et du dialogue interculturel et interreligieux.  

La force de la culture sur la conception et l'évolution de la normativité juridique aussi bien que sur la gestion des relations comme des conflits entre communautés  sociales, ethniques et religieuses.

Travailler sur la place des mythes et des croyances dans les diverses traditions culturelles et religieuses, notamment sur les liens entre les mythes et les institutions politiques, de même que sur les liens entre les mythes et le juridique.La notion d'universel et les exigences des cultures particulières.Approfondissement de la connaissance réciproque des cultures et des religions.

 

Sur ce dernier point, différentes initiatives sont consacrées au droit des minorités et  des peuples autochtones et à l'anthropologie  juridique des droits de l'Homme.

Ces deux domaines ont montré l'enjeu déterminant d'une connaissance des environnements culturels et des systèmes de représentation, de valeurs et de croyances, ainsi que de leurs spécificités culturelles, des constructions identitaires, voire des revendications ethniques, religieuses et linguistiques.

La connaissance réciproque et son corollaire qu'est l'expression de la communauté par les diverses voies de la pensée et de la pratique, de l'art, des rites et des comportements collectifs, constituent la base et la condition de la considération mutuelle et respectueuse des peuples et des religions.

Toutes ces thématiques sont,  bien entendu, abordées sous l'angle des droits de l'homme, qui est une compétence particulière des membres de l'équipe de la Chaire.